Les villages

Arville

 

A l'instar de la plupart des villages de la région, les maisons d'Arville se sont dressées tout comme celles de Lorcy, à l'époque carolingienne.

 

Au XXe siècle, le génie inventeur d'un enfant de l'endroit favorisa la création d'une importante fabrique de barattes et de machines à laver.  A la même époque, une manufacture d'enveloppes y voit aussi le jour. Les deux pôles d'activités ont attiré à Arville de nouveaux habitants puisqu'en 1961 il y en avait 788 et 853 en 1976.

 

L'église Saint-Paul, néoclassique, fut érigée en 1828. Elle possède des fonts baptismaux datant de 1626 et des autels du datant du XVIIIe siècle.

Awenne

L'histoire d'Awenne se confond avec celle de la Châtellenie de Mirwart à qui elle doit une mairie.

 

La population de ce village situé sur le versant nord-ouest du massif forestier de Saint-Hubert était essentiellement agricole.  Pour le reste, de nombreux artisans et ouvriers sabotiers (une centaine à la fin du 19ème siècle) profitèrent de la proximité de la matière première pour chausser de bois la population des alentours. 

 

Le sabot, mot qui vient probablement la contraction de savate et de bot (ancienne forme masculine de botte), fut dès l'origine porté par le monde rural et le petit peuple des villes. Il fut assimilé à un mode de vie rustique et obsolète et ne permettait pas une marche souple. Il permettait néanmoins de réaliser diverses tâches de la ferme comme la traite, le nourrissage du bétail ou le travail au potager. Le prix du sabot était relativement accessible.

 

Au XIXème siècle, Awenne devient le centre d'une industrie sabotière dynamique et prospère. L'industrie sabotière créée à Laneuville-au-Bois par deux migrants français revenus de Hollande va se développer en qualité et en quantité au village d'Awenne, au point d'acquérir une renommée internationale.

La fabrication des sabots était découpée en plusieurs étapes: abloquage, plannage, creusage, retouche et décoration.

 

L'église néogothique Saint- Martin date de 1882. Elle possède un maitre autel en marbre et bois marbré du XVIIIe siècle . Notons qu'Awenne est aussi le village de Joseph Calozet poète et romancier wallon.

 

 

Les huit Fontaines

 

Awenne est un village particulier: en effet, vous pouvez y retrouver huit fontaines typiques en fer forgé. L'idée de placer des fontaines à Awenne est survenue à la suite de plusieurs incendies (en 1846 et en 1848). En 1857, huit bornes-fontaines sont placées dans le village. En 1860, Joseph Hols de Forrières est chargé d'installer des bassins afin de disposer de belles réserves d'eau. Il en installe sept et le huitième provient de chez Thonnar-Dejaiffe de Namur.

Hatrival

 

Le village d'Hatrival est assurément l’un des plus anciens sites habités de la région de Saint-Hubert; de nombreuses traces (villas gallo-romaines, nécropole avec tombes à incinération, ...) y attestent d'un important peuplement au début de notre ère.

 

Couvert de bois, de landes de genêts et de bruyères, l'endroit fut rapidement "travaillé" : exploitation et plantations forestières, mise en valeur des terres incultes en terres de culture puis en terres herbagères pour l'élevage.

 

L'église Saint-Ursmer, néogothique, date de 1864. A la rue de Libin, vous pourrez également voir la  Chapelle Notre-Dame de Bonne Conduite. Sur la clé de la porte, on peut observer la date, 1670.

Lorcy

 

Si vous passez par Lorcy, la forme originale de sa chapelle ne manquera pas de vous étonner. A cause de ses dimensions, nous pourrions d'abord penser qu'il s'agit d'une église. La chapelle Saint-Martin possède une coiffe bulbeuse en cuivre.

 

A Lorcy, vous verrez également quelques fermes des deux siècles précédents.

Mirwart

 

Implanté devant l'imposant château (première construction vers 955), le séduisant village de Mirwart profite de la puissance et de la renommée de ses seigneurs (de la Marck, d'Arenberg, ...) ainsi que de l'influence de ces derniers en tant qu'avoués de l'abbaye de Saint-Hubert.

 

Ce village, parmi les plus beaux du centre Ardenne, compte actuellement beaucoup de seconds résidents venu y chercher repos et sérénité.

 

Vous pourrez y découvrir le Domaine Provincial et sa pisciculture.

Poix-Saint-Hubert

 

 

L'activité industrielle se développa beaucoup dans le Val de Poix et à Poix même où le Leupont et la Lomme, ruisseaux à débit quasiment constant, permirent l'utilisation de l'énergie hydraulique et favorisèrent l'essor de nombreuses petites entreprises : scierie, forges, platinerie, moulins à grains et, plus tard, centrales hydro-électriques. 

 

L'installation de la ligne de chemin de fer Arlon-Bruxelles, en 1858, aida grandement à l'implantation de nouvelles activités : bois de mines, pâte à papier, usine de scories transformée en fabrique d'épingles.  

Vesqueville

 

Tout comme son voisin Hatrival, le village de Vesqueville s'est implanté à l'époque gallo-romaine. 

Forêts, maigres prairies et landes ne permettaient guère que l'élevage du mouton et seules les cultures d'avoine et de pommes de terre étaient tolérées par la pauvreté du sol.  De la tourbe fut extraite de ces landes jusqu'à la fin du 19ème siècle pour l'usage des habitants.

 

L'église, située au centre du village, fut érigée en 1906.

05ed2_edited.jpg

Fourneau Saint-Michel

042l3.jpg

Château de Mirwart

099gh - Copie.jpg

Étangs de Mirwart

07cna - Copie - Copie.jpg

Aérodrome

05ei6_edited.jpg

Musée Redouté

4SPECTACLESTH01092013PhJLMertens (610)_edited.JPG

Spectacle historique (Journées Internationales de la Chasse et de la Nature)

05d5c.jpg

Basilique Saints-Pierre-et-Paul

05d8e ftlb- P Willems.jpg
05m4d.jpg

Sonneur de trompe de chasse

09398.jpg
05h5j.jpg
05cin.jpg

Chien de la race Saint Hubert

Mathieu_Pecheur_©_05 mai 2014-_MG_7807_Basseille - © 2014 www.mathieup.com.jpg
08e59 - P.Willems.jpg

Pont Mauricy

17042014-Mathieu_Pecheur17_avril_2014-_MG_7460_Parc_a_Gibier[1].jpg

Parc à gibier

24012014-_MG_5404_-_©_2014_www.mathieup.com_-_Arville.jpg

Arville

06032014-Louftemont06_mars_2014-_MG_5783_M.Pecheur_-_©_2014_www.mathieup.com_-_F
IMG_6150.JPG